Justine & Eloïse, les co-fondatrices de L’étiquette, boutique en ligne de mode éthique

Si vous avez fait un tour sur nos réseaux sociaux ou notre page « mentions légales » (chacun son truc hein, on ne juge pas), vous avez pu voir que L’étiquette existait depuis grosso modo… février 2018. Pas folichon dit comme ça. Mais en réalité, il faut remonter beaucoup, beaucoup plus loin, pour évaluer l’étendue de ce projet.

Nous ? C’est Justine et Eloïse, enchantées ! Nous nous sommes rencontrées en 2011, alors que nous étions en classe de 1ère, en internat dans un lycée à Nîmes. Ça n’a pas l’air funky comme ça, vous dites ? Et pourtant ! Ce fut là le début d’une merveilleuse histoire d’amitié.

En avant pour la nostalgie. Nous passâmes deux années de folie, entrecoupées de cours, de bacs blancs, de bac tout court – que nous obtînmes toutes deux avec brio. (Trop lourd, le passé simple, peut-être ?)

Nous enchainâmes (pardon, c’était trop tentant) sur deux années de prépa : maths/physique pour Eloïse, économique pour Justine, qui nous menèrent respectivement à une école d’ingénieur et une école de commerce.

Ça c’était pour la partie très officielle curriculum vitae – d’où le passé simple. Maintenant, place à la partie fun ! Rien que pour vous en exclusivité, voici une auto-interview de nous à nous (pas encore assez célèbres pour les vraies interviews, déso, mais ça viendra).

Bonjour Justine, bonjour Eloïse !

Justine & Eloïse : Bonjour ! (NB : le fait de s’auto-interviewer n’empêche pas d’être polies)

Avant de nous parler de L’étiquette, votre nouvelle boutique en ligne de mode éthique, parlez-nous un peu de vos engagements écologiques, sociaux et solidaires : de quand est-ce que ça date ?

Justine : j’ai beaucoup voyagé et habité dans des pays moins développés que la France. Cela m’a beaucoup sensibilisée aux thématiques liées à la solidarité, l’humanitaire. Petit à petit j’ai réalisé que je voulais changer le monde (rien que ça !). Un stage aux Maldives dans le département RSE d’un grand groupe hôtelier m’a ouvert les yeux sur les problématiques environnementales : recyclage, tri, utilisation de l’énergie… Il y a vraiment beaucoup à faire, de tous les côtés !

J’ai toujours adoré la mode, adoré m’acheter des fringues. Et puis il y a eu le Rana Plaza, l’effondrement d’un atelier textile au Bangladesh en 2013 qui a fait 1138 morts et des milliers de blessés. Ca a fait l’effet d’un électrochoc, et petit à petit je me suis mise à changer mes habitudes : ne plus acheter de made in China ou Bangladesh, acheter des vêtements de meilleure qualité, faire tourner l’artisanat local, etc. Et avec le temps mes engagements se sont développés, pour inclure également la partie environnementale.

Eloïse : de mon côté, ça a vraiment commencé avec la nourriture. Le fait de me poser des questions sur mon alimentation m’a menée à me poser des questions sur les autres aspects de ma consommation. De plus, lorsque Justine m’a parlé de l’idée qu’elle avait de créer L’étiquette, une boutique en ligne de mode éthique, ça m’a interpelée et j’ai commencé à vraiment me renseigner… Pour finalement la suivre dans cette folle aventure !

Super ! Et donc L’étiquette, cette plateforme qui permet d’acheter des vêtements issus d’une mode plus éthique, concrètement, c’est quoi ?

Eloïse : L’étiquette déniche des marques engagées pour une mode plus transparente, plus durable, plus responsable.

Justine : t-shirt en coton bio, sacs en tissus automobiles upcyclés ou recyclés, chaussures sociales et solidaires, vêtements qui plantent des arbres… Il y en a pour tous les goûts, et toutes les valeurs !

Beau projet ! On souhaite plein de succès à L’étiquette, boutique en ligne qui regroupe des marques de mode éthique !

Justine & Eloïse : Bisous de nous et cœur sur vous ❤️

Eloïse à gauche, Justine à droite