Les co-fondateurs de FAGUO nous disent tout !

Nous sommes allées à la rencontre de  Nicolas Rohr et Frédéric Mugnier, les co-fondateurs de FAGUO, pour en savoir un peu plus sur cette magnifique aventure entrepreneuriale.

Lancée en 2009, FAGUO est une jeune marque de mode française qui crée des pièces intemporelles du vestiaire à travers des collections de chaussures, bagagerie et prêt-à-porter.

Au delà de la mode, FAGUO est un état d’esprit. C’est le partage de valeurs d’échange, de curiosité et d’enthousiasme. Dans une démarche responsable, FAGUO mène un projet de reforestation en France : pour chaque FAGUO, un arbre est planté en France.

« Fais de chaque pas une aventure »

Frédéric Nicolas co-fondateurs créateurs FAGUO

Justine : Bonjour Frédéric et Nicolas ! Est-ce que vous pouvez vous présenter ?

Frédéric : Je suis Fred, j’ai 31 ans et j’ai co-créé la marque FAGUO avec Nico, un ami d’école !

Nicolas : J’ai aussi 31 ans puisqu’on faisait partie de la même promo ! Co-créateur de la marque FAGUO et amateur de voile et de bon vin ! (Rires)

Initialement, on a monté la boite à deux. Et aujourd’hui, nous sommes fiers d’avoir une équipe de 45 personnes qui avance dans la même direction.

Frédéric : On existe depuis 2009 et c’est déjà plus d’un million d’arbres plantés !

Justine : Une belle victoire, bravo ! Comment est-ce que vous avez commencé ?

Nicolas : J’ai rencontré Fred en école vers 19 ans. On est parti à Pékin en échange universitaire et c’est à ce moment là qu’on a eu l’idée de monter une boite.

Frédéric : Et dès que nous sommes revenus de Chine, tout est allé très vite. Nous avons commencé à chercher des personnes qui savaient dessiner des chaussures et tout est parti de là. On a aussi dû négocier avec notre école pour ne pas faire un stage de fin d’études, mais une création d’entreprise à la place. On a dû mettre 1 an à peu près !

Justine : Pourquoi vous êtes-vous lancé dans cette aventure ?

Nicolas : Avec Fred nous étions à Pékin en échange universitaire et la ville fourmillait de gens et de vie. Ça nous a donné envie de créer quelque chose, notre entreprise. Au début on ne savait pas directement que ce serait les chaussures et le prêt-à-porter. On voulait quelque chose de nouveau.

« FAGUO c’est déjà plus d’un million d’arbres plantés ! »

Frédéric : On cherchait l’idée que personne n’avait. On cherchait, on cherchait puis au final en observant les Chinois et leurs habitudes nous nous sommes dit qu’il fallait revenir aux basiques, faire quelque chose que l’on porte au quotidien. En Chine, tout le monde porte des baskets. Et là, bingo Il n’y avait pas de start-up dans la basket, alors on s’est lancés.

Cette paire de FAGUO fait partie des iconiques de la marque

Justine : Quels sont les engagements portés par FAGUO ?

Nicolas : FAGUO c’est avant tout, une marque responsable. On est très engagé écologiquement, nous voulons limiter notre empreinte carbone, c’est pourquoi nous avons eu l’idée de planter un arbre pour chaque article acheté.

Justine : Pourquoi cet engagement-là ?

Frédéric : Notre génération est sensible à l’environnement, nous voulions faire les choses différemment des autres entreprises et nous avons décidé dans un premier temps de faire notre bilan carbone en même temps que notre business plan.

Nicolas : Nous menons ce projet de re-forestation en France selon le concept responsable : ”Pour chaque FAGUO, un arbre est planté en France”. Depuis 2009, 1 147 000 arbres poussent dans 120 forêts.

Ce projet est réalisé en collaboration avec le pépiniériste Naudet, spécialiste dans l’entretien et le reboisement des forêts en France, et participe à la valorisation de terrains en friche afin que ceux-ci deviennent des terrains forestiers, accessibles à tous.

Le bouton en noix de coco présent sur chaque produit est le symbole de cette action.

Comme sur cette sacoche d’ordinateur, juste sous la anse en haut à droite

Justine : Comment vous assurez-vous que ces engagements sont respectés ?

Nicolas : Nous avons un contrat avec Naudet, notre pépiniériste avec qui nous travaillons depuis des années et qui accomplit un travail extraordinaire. Nous sommes allés plusieurs fois sur les sites afin de mieux comprendre le processus de plantation des arbres et visiter nos forêts. On est des pros en plantation d’arbres maintenant ! (Rires)

Frédéric Nicolas co-fondateurs créateurs FAGUO

Frédéric : Il y a une carte interactive de nos forêts sur notre site internet, les clients FAGUO peuvent donc voir où sont plantés les arbres que nous plantons. Les forêts sont accessibles à tous, donc vous pouvez regarder grâce à la carte quelle est la forêt FAGUO la plus proche pour aller vous y promener.

Justine : C’est super ! Et est-ce que vous pouvez nous en dire plus sur la manière dont sont fabriqués vos produits ?

Nicolas : Styliste et chef de produit FAGUO rencontrent régulièrement les ateliers de sourcing afin de choisir les matières et couleurs pour chaque collection. Les choix se font selon les tendances de couleurs, selon la qualité des matières et selon les quantités dont nous avons besoin. Chaque saison nos quantités sont estimées au plus juste afin de maximiser l’utilisation des surfaces. Nos techniques de découpe repèrent les défauts et limitent les chutes.

« Nous sommes dans une ère où création ne rime plus avec destruction de son environnement »

Frédéric : Depuis notre réseau d’ateliers s’est structuré par famille de produits : nous produisons en Chine, au Portugal, au Vietnam. Dans chaque atelier une personne traite en direct avec nos chef de produit et styliste afin de réaliser nos prototypes et de s’assurer du bon déroulement de la production. De l’Europe à l’Asie, des centaines de personnes conçoivent et tricotent les différents modèles FAGUO.

Chaque étape est importante et nous veillons à ce que chacun y apporte le plus grand soin dans le respect des normes européennes. Nous avons à cœur de bouleverser les préjugés sur l’Asie ou le « made in China » et de montrer la modernité et la qualité de nos ateliers. En 2011, nous avons emmené sans craintes une équipe de tournage de l’émission Capital (M6) dans un de nos ateliers de chaussures à Shenzhen.

Justine : Est-ce que depuis que vous vous êtes lancés vous voyez une évolution des consommateurs, des mentalités vis-à-vis de vos engagements ?

Frédéric : Nous avons remarqué qu’il y a un grand changement des mentalités ces dernières années. Nous faisons plus attention à ce que nous achetons que ça soit de la nourriture mais aussi de l’habillement.

Nicolas : Les clients FAGUO s’intéressent à où sont plantés les arbres, certains vont même se promener dans les forêts FAGUO. Nous sommes dans une ère où création ne rime plus avec destruction de son environnement.

Justine : Vos plus belles réussites, vos plus beaux souvenirs ?

Frédéric : Sortir dans la rue et voir des gens avec qui on pourrait devenir amis porter nos produits !

Nicolas : Voir un projet d’étudiant devenir une marque qui se différencie des autres.

Justine : Qu’est-ce que vous conseilleriez à quelqu’un qui veut lancer sa marque dans la mode éthique ?

Nicolas : Je pense que ce qui est le plus important c’est de vérifier que vous avez vraiment envie d’entreprendre. Mon deuxième conseil serait d’avoir confiance en l’avenir et être débrouillard. On arrive toujours à trouver une personne pour nous aider et nous accompagner. Il faut s’entourer de personnes de confiance et ne rien lâcher.

Frédéric : Mon conseil : croire en son projet et le penser dans sa globalité. Ne pas oublier que c’est l’addition de 1001 petites actions qui permettent d’améliorer la planète. Chaque geste compte !

Justine : Un immense merci pour votre temps et cet échange enrichissant ! Une histoire de plus qui vient joliment compléter les autres interviews de nos belles marques partenaires.

Et vous, qu’est-ce que vous auriez aimé demander à Frédéric et Nicolas, les co-fondateurs de FAGUO ?

2 Commentaires

  • Laura dit :

    On continue à suivre vos portraits avec un très grand intérêt, bravo pour cette belle marque de générosité, que de mettre en avant ces parcours et ces personnes !

Laissez un commentaire