Les matières

Le recyclage dans la mode : le upcycling ou le surcycling

Ecrit par 18 mars 2018 octobre 4th, 2018 5 commentaires

Aujourd’hui, il paraît que c’est la première édition de la Journée Mondiale du Recyclage. Il paraît, parce qu’une autre Journée Mondiale du Recyclage existe depuis 1994 et a lieu le 15 novembre… Mais elle est initiée par les Etats-Unis.

Donc aujourd’hui, 18 mars 2018, c’est la première édition de la Journée Mondiale du Recyclage… initiée par l’Europe (youpi). Et on s’est dit que ça valait bien un article, pour parler du recyclage dans la mode !

C’est quoi, le recyclage ?

Commençons par le commencement : qu’est-ce qu’on entend par « recyclage » ? C’est vrai quoi, on connaît tous ce signe :

upcycling

Ainsi que des dilemmes trop nombreux où, arrivé devant les 46 poubelles du local à ordures, on se demande « et ça, ça va où ? »

Upcycling

Mais concrètement, le recyclage, c’est quoi ?

C’est tout simplement le fait de réutiliser certains ou tous les composants d’un produit qui arrive en fin de vie pour fabriquer un nouveau produit tout beau tout neuf. En gros, c’est transformer un vieux papier… en un nouveau papier. Ou une vieille bouteille en verre… en une nouvelle bouteille en verre. Ou encore une… (non je rigole je m’arrête, vous avez compris).

Le recyclage ça sert à quoi ?

« Ok… Mais à quoi ça sert, concrètement, le recyclage ? » Très bonne question !

Depuis qu’on est petit.e.s, on nous bassine avec 18 poubelles à la maison (le plastique ; les bouchons ; les emballages en carton ; les papiers et magazines ; les déchets alimentaires… ça ne s’arrête jamais).

Et on connaît tou.te.s un cynique qui n’en démord pas :

« De toute façon c’est que du marketing, parce que c’est joli d’avoir plein de poubelles de toutes les couleurs, ça fait bobo écolo, ça fait « vert », ça fait culpabiliser les copains/copines à coup de « COMMENT CA tu mélanges tes épluchures de patates avec les arrêtes du poisson ?! » mais en vrai tout est mélangé à la fin alors autant tout mélanger dès le départ ! »

On en refait un bingo ?

Upcycling

Qu’est-ce qu’on s’amuse ici.

Pour comprendre concrètement l’impact du recyclage, faisons un tour du côté de ce qui n’est pas recyclé.

Upcycling

Oh, ça ? C’est une photo de l’île Thilafushi, que j’ai visitée pendant mon stage aux Maldives. Ça ne ressemble pas trop à ce qu’on imagine des Maldives, non ? Où sont l’eau aux 50 nuances de bleu, le sable fin, le soleil, les palmiers ? On nous aurait menti ?!!

Cette île, c’est une île aux déchets. Tout ce qui est jeté dans la poubelle « non recyclable »… finit là, dans décharge à ciel ouvert.

La moindre vague emporte des déchets dans l’eau. Bouteilles en plastique, pailles, pots de yaourt… Tout y passe, et finit dans la mer avec nos copains les poissons.

Même si, au départ, la personne qui avait utilisé la bouteille/paille/pot de yaourt en question l’avait bien mis… dans une poubelle, pour que, justement, ça ne finisse pas dans l’eau.

« Oui, mais c’est loin tout ça ! En France on est beaucoup mieux organisés ! »

Oui et non. Le recyclage est beaucoup mieux organisé, les décharges ne sont pas collées à la mer et leur contenu ne se déverse pas dans la nature.

Mais il y a encore beaucoup trop de déchets qui devraient finir à la poubelle… et qui se retrouvent dans la nature : par terre, dans les forêts, sur la plage…

Il y a encore beaucoup trop de déchets qui pourraient être recyclés… et qui ne le sont tout simplement pas.

En France, un adulte achète en moyenne 30 kg de textile par an. Et en recycle… 2,5 kg. A l’échelle de l’Europe, ce sont 4 millions de tonnes (!!!) de textiles, neufs ou usagés, qui sont jetées chaque année.

Et c’est là, en visitant cette étendue de déchets, que j’ai vraiment compris l’impact du recyclage :

  • Réduire la quantité de déchets qui sont « juste des déchets » qu’on émet
  • Arrêter de pourrir la nature avec des déchets qui ne se dégradent pas
  • Produire de nouvelles choses à partir d’anciennes choses

L’upcycling : le recyclage dans la mode

« Okok, tout ça c’est super, mais quel rapport avec les fringues ? » Eh bien le rapport avec les fringues, c’est qu’aujourd’hui, on est capables de faire… DES VETEMENTS EN MATERIAUX RECYCLES !!!

En effet, plein de marques sont aujourd’hui capables de proposer des vêtements, sacs, chaussures, accessoires canons… en ayant utilisé des techniques d’upcycling ! Je sais, c’est fou hein ?!

L’upcycling ou le surcycling, c’est le fait de transformer quelque chose qui n’est plus utilisable ou qui n’a plus de valeur, en le revalorisant et en en faisant un nouvel objet, avec un usage différent de l’usage premier. 

Cela va un tout petit peu plus loin que le recyclage puisqu’il y a une notion de rendre le produit final encore plus beau, encore meilleur que ce qu’il était avant.

Dans la mode, ça se traduit par ce qu’on avait commencé à aborder dans notre article sur la fast fashion et le gaspillage dans la mode, en vous parlant de ce qu’on peut faire chez soi, avec plus ou moins de moyens et d’agilité avec ses doigts.

Revoir le tuto de la galère – la couture pour les nuls

Mais maintenant, sur L’étiquette, on a aussi des marques trop cool qui ont fait de l’upcycling leur cœur de métier ! Plusieurs manières de faire.

#1 Fabriquer des vêtements, sacs, accessoires faits à partir de chutes de tissus ou de pièces existantes

C’est le fait de récupérer des tissus et de les retravailler pour en faire de nouveaux produits :

  • Récupération de chutes de tissus dans des ateliers de couture
  • Utilisation d’invendus dans les ateliers de tissages
  • Utilisation de draps, rideaux, linge de maison
  • Récupération de vieilles pièces dans des friperies en les retravaillant pour en faire des pièces plus actuelles

Pour ceux qui regardent la série Orange Is The New Black, c’est exactement ce que Piper fait lorsqu’elle lance son commerce de culottes (la mode éthique en prison, yihaaa !) en faisant une culotte supplémentaire dans le rectangle de tissus qui lui est alloué par la direction. Eh oui, elle récupère ce qui aurait été une chute, pour en faire un nouveau produit !

C’est également ce que fait Sophia dans la série Girlboss : elle achète des vêtements vintage, les rafistole, les arrange, les upcycle et les revend ensuite.

#2 Utiliser des matériaux recyclés

Grâce à notre copine la technologie, il est maintenant possible de recycler des déchets pour en faire de nouveaux matériaux… mettables ! Certaines marques utilisent des composantes de voitures (pneus, chambres à air, ceintures…), d’autres du tissu fabriqué à partir de bouteilles en plastique ou de filets de pêche par exemple… et ce n’est que le début !

Retrouvez vêtements, sacs, bijoux, accessoires, faits à partir de matériaux recyclés ou upcyclés, chez L’étiquette, boutique en ligne de mode éthique !

Et vous, vous en pensez quoi de l’upcycling dans la mode ? Venez nous en parler en commentaire !

5 commentaires

Laissez un commentaire